Catégories
1974 carnets septembre 1974

2 septembre 1974

A 6 h 30, arrivée de Françoise Bauer. Compte rendu et discussion. Va prendre rendez-vous avec Le Guillochet (et Bensaoud si possible) demain. Dîner avec elle. Elle envoie par pneu demain ma lettre simple à Bensaoud (avec copie de la recommandée).

Catégories
1974 carnets septembre 1974

3 septembre 1974

A 6 h devant le Dupont, attendu Françoise. Discussion dans un café. De là, au Lucernaire. Le Guillochet très à l’aise, c’est l’affaire de Bensaoud. Pense qu’il y a moyen de s’arranger sur tout, sauf sur le 50/50, etc. On peut ramener les 300 à 150 (et ne prend pas sa art, mais alors, pourquoi l’a-t-il fait mentionner ?).
Dîner rue Custine : Françoise à qui je remets 10 000 F. Gilbert de retour parle avec elle.

Catégories
1974 carnets septembre 1974

4 septembre 1974

Cdf de Maïté qui voudrait aller à Bruxelles.
Avec Françoise, regardé quand même la salle du Maine (la Cour des Miracles) toute neuve. De là, au Lucernaire : Bensaoud et Le Guillochet. Bensaoud amical, et d’ailleurs idiot (en dehors du fric). On procède à des aménagements du contrat. Signature éventuelle vendredi.

Catégories
1974 carnets septembre 1974

5 septembre 1974

PM. Vu Croizard, J. Olivier, Claude Chargelègue, Clerc, etc. Ça reprend.

Catégories
1974 carnets septembre 1974

9 septembre 1974

A la gare de Lyon à 9 h pour aller chercher Dante au train de Turin. Café, parlé de la pièce. Il a rendez-vous avec Hocquard au ministère à 5 h. On ira à Bruxelles ce soir. Tél. à Hélène, Françoise Bauer (à Paris), Delcamp (Louvain), etc.
Cdf de Penent : l’article de K. Kaupp dans l’Obs (entretien qui a fait bondir Hélène et jubiler Hocquard) parle aussi de moi ! J’aurais dit de Dante : « c’est un saint » !!
Train 20 h 30 pour Bruxelles. On achète l’Obs : « Indécent », dit Gatti. A la gare, tout le monde sauf Jacky Moreau et Félix. Couché chez le père d’Ivan Vanhecke, absent, Dante aussi. Il me dit de ne pas me prononcer encore sur la salle où l’on jouera (bien qu’ils veuillent, en fait, aller au Vrai chic).

Catégories
1974 carnets septembre 1974

10 septembre 1974

Gatti chez Ingberg. Ivan vient me prendre. Déjeuner avec Ingberg et eux à « L’Ile- St-Louis ». Ensuite, vu à Terweusen (quartier aristocratique) le garage où Stéphane bricole la 2CV de la pièce. De là, à la Maison des femmes : filage de la pièce. A 9 h répétition. Le spectacle me rassure d’abord, et me comble (à moins que ce ne soit le contraire). Petite fête ensuite avec vodka et fraise, et spatts et oignons et fromage. Couché chez Vanhecke. Dante va chez Hélène. Est d’avis qu’il faut aller à Paris, sans plus chercher à trouver un lieu en Belgique. Ce sera le Chic ou la Cour des Miracles. Quelques coupes à faire, me dit-il.

Catégories
1974 carnets septembre 1974

11 septembre 1974

Dante vient me chercher, annonce : « Michel accepte. Vous jouez le 1er octobre ». Magnifique. Avec Hélène, on va à Louvain. Dante y voit Delcamp, revient. Déjeuner. Maison des femmes à 15 h : couper dans la pièce. Là-dessus Françoise Bauer téléphone : ça ne marche plus. Michel ne peut pas avant le 7 ou le 14. Consternation. Décision : on continue pour le 1eer comme si on devait jouer ce jour-là. Demain, on voit Michel. Train de Paris avec Jacky Moreau. Dante et Hélène suivent demain.

Catégories
1974 carnets septembre 1974

12 septembre 1974

10 h 30 Dante et Hélène arrivent de Bruxelles. Petit déjeuner et on file à Belleville. Excellente entrevue. Ce sera le 1er – ou le 7. On décide de tenir la troupe jusque là en la faisant jouer vers le 2 ou 3 octobre au Brabant devant les amis. Visite de la salle où nous attend Françoise Bauer. Déjeuner à la maison. Discussion.
PM. Vu Diwo (dont le fils a échappé à un accident de voiture : 1 mort, 1 blessé).

Catégories
1974 carnets septembre 1974

14 septembre 1974

Matin Jacky Moreau. Discuté de la musique. Souhaite moins de guitare électrique. Un peu rétif, mais rassurant.

Catégories
1974 carnets septembre 1974

16 septembre 1974

18 h Cour des Miracles. Retrouvé Françoise Bauer, puis Georges Michel et les deux responsables des spectacles qui nous précèdent et nous suivent (P. Chabert et un Anglais, Cooks ?). L’Anglais voudrait prendre le créneau de 8 h. Refus. Discussions diverses : électricité, affiches, prix (les autres veulent 15 F, on s’aligne). Rencontré là Pierre Chaussat et Hélène Pronteau (qui s’y produit en « one woman show »). Amertume et déversement de bile : contre Gatti, contre la Cour des Miracles qui n’a jamais fait de pub, etc., etc.… Triste.