Catégories
1968 carnets juin 1968

1er juin 1968

La route. Les pompes à essence sont pleines. Plus de grève. Retour vers 9 h, à Paris chez H. châtelain. Visite de 2 Grecs, amenés par Georges : des résistants qui paraissent peu sérieux (Dicoyannis ?). Avec Daniel et Hubert, rejoint vers 7 h la manif UNEF en train de se disloquer devant la Halle aux Vins. Barrage de police sur le pont. Meeting pour un mouvement révolutionnaire. De là, chez Georges : dîner, dernier soir. Ecrit sur une nappe en papier une injonction commune à J.J. d’écrire un livre sur la peinture.

Catégories
1968 carnets juin 1968

3 juin 1968

Tél. de Dante. Il améliore sa « Commune » qui passera dans les lycées.

Catégories
1968 carnets juin 1968

4 juin 1968

Chez Dante, av. Leclerc. Déj. « La Commune » marche si bien qu’on la lui demande partout (lycées, comités d’action). Il songe à un théâtre dans la rue, carnavalesque, avec des grandes figures qu’on promènerait partout sur les lieux mêmes (barricades, etc.), manif et théâtre mêlés. En plus, cabarets littéraires. D’accord pour penser qu’il faut voter De Gaulle ou s’abstenir – et plutôt s’abstenir.

Catégories
1968 carnets juin 1968

5 juin 1968

9 h radio : R. Kennedy victime d’un attentat en Californie, à l’issue de primaires. Suite de dépêches contradictoires.
16 h : Vous savez ? Thérond, Lacaze et Carone sont mis à pied par J.P. pour deux mois. J.P. s’installe dans le bureau de Thérond. H. Mille demande sa retraite. Piquet de grève. Charchelègue suggère que nous nous entremettions. J’accepte. Appelé Hanoteau qui arrive. Il est scandalisé par cette atteinte aux droits syndicaux. Suggère de sonder Pompidou qui mettra fin à tout ça. Allés voir Hervé Mille à la résidence George V, nous reçoit en robe de chambre et nous lit sa lettre de démission ; nous conseille d’aller voir J.P. L’assemblée nous charge de la mission, tout en votant le principe de la grève. Réunion rapide dans le bureau de Croizard puis A. de Courtades nous introduit en nous disant qu’il faut lui « donner quelque chose ». Un homme crucifié J.P. face aux patrons… (suite dans « Mai 1968 .

Catégories
1968 carnets juin 1968

6 juin 1968

R. Kennedy est mort. A 11 h, réunion avec les délégués des « ordres » dans mon bureau. Ulcérés. On redressera la barre, la situation financière du journal étant telle que … Croizard dit que J.P. était radieux dans l’ascenseur. 16 h 30 : J.P. reçoit les délégués des « ordres ». 18 h 30 : on continue. Thérond expose la situation.

Catégories
1968 carnets juin 1968

7 juin 1968

20 h Etonnant numéro de De Gaulle à la télé : il reprend le jargon de Nanterre, se pose en révolutionnaire, fait de l’humour en passant.

Catégories
1968 carnets juin 1968

8 juin 1968

Le fils de Marquet ramassé à Flins par les CRS, se trouve à Beaujon. On le fait sortir en fin de journée.

Catégories
1968 carnets juin 1968

10 juin 1968

10 h 10 Cdf à Gatti. Il me cherche justement. Stéphane et Sylvain, disparus. Ils étaient à Flins. Me demande de voir. Vu Dubois qui téléphone à Amade. 15 h Stéphane retrouvé : sera relâché dans la soirée. Cdf à Dante. 18 h 19 h : à Beaujon, attente de Stéphane avec Dante, Monloup et Sylvain. Cdf à Hélène : il est là-bas, sorti à 5 h 30.

Catégories
1968 carnets juin 1968

11 juin 1968

Nouvelle manif hier soir au quartier après la noyade d’un lycéen à Flins. Au journal, atmosphère d’attente mêlée de détresse. Vu Gaston Bonheur. 1 mort à Sochaux, tué par balles par les CRS. Grave.
RV à 6 h 45 gare de l’Est avec Monloup et Amphoux. Pas trouvés. Beaucoup de gens à la manif UNEF. Pas de cortège, les gens ratissés aux environs.

Catégories
1968 carnets juin 1968

12 juin 1968

Des bagarres dans la nuit dans divers quartiers. Le gouvernement amorce la répression. Conseil des ministres : interdiction des groupes : CLER, 22-Mars, JCR… Le reflux : hier édito du Monde (Beuve-Méry) contre les manifs, article de F.G., etc.
Chez Dante – Châtelain : Monloup, Amphoux, Georges et Rosette, Boudjema, 2 étudiants de Strasbourg, 2 autres. Dîner improvisé. Parlé des événements. Dante : il y a 1 point de positif dans tout cela. Les mouvements vont devoir se réorganiser, ça va resserrer les liens. La fête gaulliste finira vite avec les échéances, le chômage…
21 h Menant m’appelle : « L’heure de vérité, dit-il, es-tu prêt à réclamer tes indemnités – si on vire 35 types, etc. » Réponse réservée. Il me parle du mariage de Hervé et de Coco Chanel !