Catégories
1958 carnets juillet 1958

10 juillet 1958

Invité les Caillaud à dîner au Pin doré. Claude me donne l’adresse de Bernard qui vient d’arriver, me dit que Danielle (en panne sèche) lui a téléphoné pour une aide qu’il a dû donner en maugréant, m’assure que les milieux d’affaires n’ont pas confiance dans l’expérience de Gaulle, me raconte le « coup Dulaar » : la femme a été la maîtresse d’Arnulf, le capitaine et voulait « repiquer » ; Cl. promet d’arranger les choses si elle convainc son mari d’acheter un immeuble (ou une affaire quelconque) très mauvais. Arnulf sera dédommagé de sa dépense sexuelle par une ristourne sur l’affaire.