Catégories
1948 carnets septembre 1948

11 septembre 1948

Où donc est-il le temps charmant
Où le mot m’arrivait si vite :
Le mot venait d’abord et la pensée ensuite
J’étais un poète vraiment !