Catégories
1956 carnets novembre 1956

13 novembre 1956

Plus de sucre, ni de café, ni d’huile chez les épiciers, sauf au compte-gouttes. « Psychose de pénurie » disent les officiels.
À midi, Obolenski à déjeuner. Vu Helsey à 16 h qui veut écrire un papier sur les journalistes morts au travail. Le soir, dans le bureau de Gaston, Dubois qui se fait présenter les présents. Il me reconnaît. Sitôt le dos tourné, « on » déblatère mais on est assez inquiet.