Catégories
1958 carnets mai 1958

14 mai 1958

Situation aggravée à Alger où le Massu élève encore le ton. Black-out – Radio Alger aux mains des rebelles. Coup de force fasciste typique, message sur message, Marseillaise, etc. Merlin, venu me prendre sur sa vespa pour aller déjeuner avec Ferran, Hanoteau, Ch. De Rivoyre, Haedrich chez Maxim’s (sujet : un journal à faire à 6 ou 7, ce que j’ignorais au début, croyant qu’on allait parler de P.M.). Paris calme sous une chaleur épaisse et orageuse. Maxim’s tranquille (Castans dans un coin avec le comique Reynaud, son interprète. On parle d’Alger, mais « à la blague ». Incorrigible légèreté gauloise… Merlin me dit : « J. Lantier, mon maître ès journalisme, me racontant comment Constans mit à la raison le général Boulanger, mirliflore », etc. Déjeuner : 4 500.