Catégories
1957 carnets juillet 1957

16 juillet 1957

Marcolès – cimetière et l’Enseigne. En prenant de l’essence à la sortie d’Aurillac, fais connaissance de Gourny ou Cournille, chef de maquis de Théo. D’après lui, Théo aurait commis l’imprudence de fréquenter une fille, Francesca, qui dénonça le maquis. Quand il fut tué, elle piétina son corps. Deux jours après, elle fut exécutée par les résistants et son cadavre enterré dans un jardin. Il y est toujours.