Catégories
1948 carnets mai 1948

17 mai 1948

Alerte 5 h du matin
Conférence de presse – pas moyen d’aller sur le front – chaleur épouvantable – alertes à 17 h – gros bombardement, camp et hôpital – 7 morts. À 22 h alerte de nuit. Fusées.
Avec Armorin, au large où l’on débarque des émigrants d’un petit navire italien – mitrailleuses à bord. Etait resté à bord depuis l’aube cause bombardement – Suis état dépression épouvantable.