Catégories
1950 carnets décembre 1950

2 décembre 1950

Un samedi 3 h du matin : « Il pouvait pas rester un jour de plus – il y a marché aujourd’hui ».