Catégories
1968 carnets septembre 1968

27 septembre 1968

Cdf de F. Verny. Lui ai donné le numéro de Maquet pour son projet de livre.
Dans la série des pièces de Gatti, Ariane est devenue le personnage qu’elle est (ou sera) et son père, en prof d’histoire (qui, dit Gatti, n’a plus rien de moi). Je suis venu le prendre à la Bastille : chambre rénovée, placards et grande table centrale. Acheté victuailles puis en taxi chez Hélène. Dîné avec le mari, Hélène et quelques autres. Lecture des 4 pièces déjà écrites sur 6. Arrivés encore Pia et Sylvain, les figures habituelles, 11 en tout, plus le fils d’Hélène. Monloup resté à la Bastille à dormir. Quelques pièces à reprendre. Une excellente : la « Rose blanche » ; une autre, reportage : « La Journée d’une infirmière ». Rentré 2 h. Stéphane a réussi le bachot mention. D. a rencontré Cohn-Bendit à Francfort. C.B. était avec Marie-France Pisier, une actrice de cinéma. Arrêté depuis 2 ou 3 jours dans les bagarres. En Italie, « La Naissance » à la Fenice de Venise : « Un désastre », dit D., mise en scène réaliste (Monod), décors Monloup, réduits à l’inexistence. G. : « Je crois que nous avons toujours 20 ans. Toi, tu ne vieillis pas ».