Catégories
1964 carnets janvier 1964

28 janvier 1964

Négresco, douche. Puis, chez Poggioli où arrive Serty un photographe. Poggioli, un être merveilleux qui parle de sa femme morte à bouleverser un mur de fer. Il est allé porter à manger à son chat, qui vit dans une maison d’Aspremont à 13 km de Nice. Delà, déjeuner à Aspremont avec lui et Serty. Ensuite, au cimetière de Caucade avec lui – qui baise la tombe à l’arrivée et au départ. Puis, Négresco où nous téléphonons à Paris pour avoir RV avec d’Astier – qui lance, poussé par Paggioli, l’idée d’un Institut international du cancer.