Catégories
1966 carnets septembre 1966

30 septembre 1966

Michaud rue Custine. Fiches, mise au point. Parlé théâtre.
20 h théâtre de France « les Paravents » de Genêt. Au bout d’1/2 heure, pluie de pétards, de boules puantes, de farine. Rideau de fer baissé. Une fumée épaisse, cris « Fascistes … le fascisme ne passera pas »… J.-L. Barrault vient faire une annonce contre cet attentat à la liberté. On reprend. Dernier incident : une réflexion à l’adresse de Casarès en train de se livrer à des imprécations : « Ferme donc ta gueule eh, vieille peau ! ». C’est tout. A l’entracte, portes closes. Rencontré Gicquel, Monloup, retour de Toulouse où il retourne demain. Je me suis diverti à la pièce qui est, par endroits, remarquable.