Catégories
1955 août 1955 carnets

10 août 1955

Mille a convoqué le père de Patrick. Bonheur aurait dit que la mise à la porte de P. était impossible (à cause de tout ce qu’il a dit hier sur le gang). Les types n’ont pas fourni de lettres, me dit Kessel. Écrit à Saby, Caillaud. Kessel à Clichy à 18 h pour me montrer projet de lettre que Mille souhaite qu’il signe.