Catégories
1951 carnets mai 1951

31 mai 1951

Saby et Boulez, après Michaux, démolissent Deux. (Michaux : « Serait-il juif ce Deux ? il a bien mauvais goût… »). Gatti et moi nous maintenons notre point de vue, après quelques concessions de principe.
Le petit Stéphane Gatti (le lardon) malade. Un manager de boxe, Beaufils, vient au journal pour nous rosser à la suite de l’enquête « A nous deux Paris ». Très vite calmé. L’enquête s’annonce bien. Félicitations de Bellanger et de la rédaction.
Parents rentrés d’Aurillac. Gilbert encore à Hayange.
Vu Kessel chez Julliard (signait son livre sur le procès des J3, le procès des enfants perdus). Rentré avec sa nièce (roumaine) et Gatti. Grande discussion politique. Reçu coup de téléphone violent d’une dame mise en cause dans un papier de l’enquête (sur Antonetti le faux prince d’Orléans Bragance). Paris-Presse reprend d’ailleurs le papier.